Les frais de véhicule des médecins, comment les déduire en comptabilité ?

Les médecins libéraux, surtout ceux qui exercent en zone rurale, se déplacent beaucoup en voiture pour leurs visites et consultations. Seuls les frais de véhicule utilisé professionnellement sont déductibles. Cette déduction peut s’opérer selon le système des frais réels ou d’après un barème d’indemnités kilométriques. Infos et comparaison sont nécessaires pour choisir le meilleur traitement comptable.

Les frais réels à déduire à titre professionnel

Le montant réel des frais engagés par un professionnel de santé pour son véhicule (2 ou 4 roues) peut être déduit. Le médecin doit alors conserver tous les justificatifs de ses dépenses pour le carburant, les lavages, les réparations, les loyers de garage et l’entretien au garage. L’achat d’une voiture fait l’objet d’un amortissement comptable, jusqu’à un certain plafond de prix à vérifier avec votre conseil en comptabilité.
Quant aux frais de péages et de stationnement, ils sont réglés par le compte professionnel du médecin. Pour obtenir des précisions sur le traitement comptable (ou non) de certains frais, Compta Santé est à votre disposition.

Les indemnités kilométriques pour les médecins

Opter pour les indemnités comporte une contrainte : le médecin doit enregistrer ses trajets domicile-travail et les kilomètres effectués dans l’exercice de son activité libérale. Le calcul des charges déductibles se fait ensuite selon un barème fixé par l’administration et suivi par votre comptable, en fonction de la puissance fiscale du véhicule.
Pour les trajets domicile-travail, 80 km/jour sont au maximum pris en compte. Une distance de plus de 40km entre le domicile et le cabinet est admise dans certains cas (remplacement, début d’activité, raisons familiales) que votre comptable peut vous détailler.
Un 2ème aller-retour par jour est admis de manière provisoire si le médecin a des problèmes de santé, si quelqu’un nécessite sa présence à domicile (enfant malade par exemple), si les horaires sont atypiques comme lors de certaines gardes ou astreintes.

Conseil Compta Santé pour l’utilisation du véhicule : reporter quotidiennement les km effectués (avec dates et lieux) dans un carnet conservé dans votre voiture permet d’apporter les précisions nécessaires à l’administration fiscale.

Médecin à vélo ?

Un médecin de ville peut parfois mieux intervenir en vélo ou trottinette, électrique ou non. Le coût d’achat (avec un plafond de 600 € TTC) peut faire l’objet d’un amortissement sur 3 ans. Une quote-part pro/perso peut aussi être appliquée au coût d’achat ainsi qu’aux frais de réparation et autre matériel associé au véhicule, comme un casque.

Découvrez Comptasanté, le N°1 de la comptabilité dédiée aux professionnels de santé en libéral.

Médecins BNC : quels frais professionnels déduire ?

Médecin généraliste ou spécialiste exerçant en libéral, vous pouvez déduire vos frais professionnels de votre impôt sur le revenu. Pour bénéficier de cet avantage, veillez à obtenir et conserver vos factures. En transmettant les justificatifs à votre comptable, vous êtes assuré que ces achats seront correctement enregistrés en charges déductibles afin d’optimiser votre imposition.

Les frais déductibles pour les médecins libéraux

En comptabilité, une dépense pourra être intégrée dans les charges déductibles si elle sert à votre activité professionnelle médicale et si elle est justifiée par un document comportant le montant, date et éventuellement conditions d’utilisation. Cela fait partie des règles de l’administration fiscale.
Les achats de stéthoscope ou de divan d’examen entrent logiquement dans les charges professionnelles des médecins. Il existe d’autres catégories de frais déductibles, que peut vous détailler votre comptable, expert des professions médicales :

  • Matériel et fournitures de bureau, de correspondance et de documentation. Cela inclut les achats de logiciels et de documentation professionnelle, les smartphones et les forfaits internet
  • Frais de transport et de déplacements professionnels
  • Frais de repas, dans certaines limites fiscales et sous certaines conditions, comme le précise Compta Santé.
  • Cotisations retraite, prévoyance, Madelin, Frais comptables, assurances, adhésions à des organismes professionnels …
  • Frais de formation
  • Secrétariat et télésecrétariat,
  • Publicité et cadeaux, magazines pour la salle d’attente, abonnements à des plates-formes de streaming pour diffusion de musique
  • Chèques vacances et CESU
  • Frais bancaires (pour compte pro du médecin), intérêts et frais de dossiers d’emprunts professionnels

En cas de doute sur la possibilité d’une déduction de charges pour votre cabinet, n’hésitez pas à consulter l’équipe de Compta Santé.

Tout n’est pas déductible !

Pas la peine d’alerter l’administration en tentant de gagner quelques euros sur vos impôts ! Avant même l’analyse de vos comptes, certaines dépenses ne sont pas déductibles : Frais de coiffure, Permis de conduire, Salle de sport , Impôt sur le revenu.. Demandez conseil à votre comptable, lui seul pourra vous aiguiller sur les charges qui peuvent ou ne peuvent pas être intégrer dans votre comptabilité BNC.
Optimiser la part déductible
Il existe des limites et des parts déductibles concernant les frais professionnels des médecins, notamment sur les cadeaux ou les repas. Un comptable, spécialiste des professions de santé, peut vous conseiller afin que toutes vos charges soient correctement prises en compte. C’est seulement quand elles sont bien gérées qu’elles ont un impact favorable sur votre situation fiscale ! Gardez l’esprit libre pour vous occuper de vos patients, Compta Santé traite vos dépenses pros !

Micro-BNC : est-il toujours avantageux pour les médecins ?

Les médecins généralistes et spécialistes génèrent des revenus libéraux pour lesquels existent deux régimes déclaratifs possibles : le régime au réel de la déclaration contrôlée et le régime micro-BNC. Le micro-BNC simplifie la gestion des comptes mais un suivi comptable montre qu’il désavantage souvent les professionnels de santé.

Continue reading